INEXENS

Soigner nos épreuves avec les chevaux


Les 05 et 06 juin prochains, je devais participer à l'organisation et l'animation d'un séminaire prometteur sur l'équithérapie. La crise nous oblige à le reporter à une date à préciser.

Au cœur de cet événement riche par la composition de ses intervenants, le psycho-traumatisme des enfants. Étrange de penser que cette programmation conçue il y a plusieurs mois prend une nouvelle dimension avec la crise qui frappe tant de ces enfants, souvent par un confinement stressant, voire maltraitant.

Lina, ma compagne dans la vie, réalise depuis trois ans un travail impressionnant avec des enfants autistes, gravement handicapés, et plus récemment victimes de l'attentat de Nice. Ce travail ouvre de nouvelles perspectives sur le lien équidés/humains. Une reconnexion qui impose dorénavant la mise en place d'une étude digne de ce nom en France afin d'évaluer le plus objectivement possible ce que Lina et beaucoup de parents et soignants constatent chaque jour : des bénéfices pour les enfants investis dans des séances avec les poneys.

Ce sera pour moi une profonde motivation que de pouvoir aider à constituer ce chemin ouvrant vers la reconnaissance de l'équithérapie.

Et j'invite toutes celles et tous ceux concernés par ce sujet à suivre depuis le site de l'association Le Pas@Sage les avancées de cette reprogrammation du séminaire sur la Côte d'Azur ainsi que celles de travaux remarquables produits par des acteurs engagés.

De l'étable à la table


C'était il y a un peu plus de 2 ans. J'étais chargé par la commune de Laguiole dans l'Aubrac d'animer un débat mémorable par sa qualité et sa bonne humeur intitulé "De l'étable à la table "dans le cadre des 70 ans de taureau de Laguiole. Avec notamment les interventions de Michel Bras, Chef étoilé, et André Valadier Pt Syndicat de préfiguration du PNR de l’Aubrac, et Jacinthe Bessière, Maître de Conférences – ISTHIA Université de Toulouse.

Comment mettre en valeur les patrimoines naturels d'un territoire ? Comment relier les acteurs locaux de l’agriculture et élevage à l'alimentation du territoire. Ces questions trouvent une actualité brûlante en pleine crise.

Deux projets m'associent dans cette dynamique. Le premier concerne un programme visant à aider des jeunes méditerranéens à investir dans l'agritourisme allié à l'écotourisme. Il va être porté par des acteurs marocains qui vont associer la Tunisie, l'Algérie et la France avec DEFISMED.

Le second concerne la transition des montagnes à l'occasion de la préparation de la 4e édition "Vivre en Pyrénées" prévue à l'automne 2021.

Deux projets dont les défis pourraient bien inspirer de nombreux autres territoires en Méditerranée.

Propulsé par DotclearDesign original nGrey revisité par SAGA